L'Union du Cantal 31 octobre 2014 à 08h00 | Par C.Fournier

Fablab : la fabrication numérique pour tous

Le forum du télétravail de Murat a pris cette année une autre dimension.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pierre-Olivier Bonnet, Pob run ou l'imagination au service de la création d'objets dans une optique de vie nouvelle.
Pierre-Olivier Bonnet, Pob run ou l'imagination au service de la création d'objets dans une optique de vie nouvelle. - © C.Fournier

Au niveau trois de la maison des services, ce 16 octobre, c'est l'effervescence. Pour le néophyte, quelques carcasses sorties tout droit de "La guerre des mondes" ou de "2001 l'odyssée de l'espace" sont sur les tables, et semblent attendre quelque Haal 9000. Une majorité de jeunes femmes, de leurs doigts habiles, établissent des connexions avec les microprocesseurs, des millepattes électriques soudés à la platine des Raspberry... Pour cela, Pierre- Olivier Bonnet, créateur de Pob run, leur donne les consignes: "Brancher une caméra sur un mini-ordinateur pour diffuser des images sur le net", ce qui nécessitera quand même de programmer quelques lignes de codes sur l'ordinateur couplé au système. Eh oui, on est loin du "plug and play" ! L'informatique a encore du chemin à faire.


Pas seulement pour les geeks


On pourrait croire que l'atelier fablab (fabrication numérique d'objets ouverte à tous) est pour les geeks, mais non. Quatre jeunes filles d'aujourd'hui, telles des Champollion face aux hiéroglyphes, ont fait en sorte que la caméra couplée au Raspberry diffuse bien  sur internet les images de la salle, que quelqu'un d'autre pourrait visualiser en tapant le code ad  hoc sur son smartphone. "À chacun d'avoir de l'imagination, des idées", commente Pierre-Olivier Bonnet, dont le but était, par cet exercice, de "montrer qu'il n'est pas besoin d'être un geek pour faire fonctionner un système". Installé à Brioude depuis 2007, il a monté en parallèle un fablab à Vic-sur-Cère, le premier du Cantal. "Le gros de notre travail est l'équipement
d'écoles en numérique, et nous avons aussi quelques demandes d'entreprises." Cette fabrication d'objets en 3D (lire par ailleurs le témoignage d'un porteur de projet sur Murat) permet, entre autres, la réduction des coûts de production, et une grande souplesse dans le volume des commandes. Pour lui, "le fablab a donc de l'avenir, d'autant plus dans des zones comme la nôtre, et nous espérons, nous en tant qu'entreprise, arriver sur du prototypage avec les écoles".



Alors, le fablab est-il pour autantl'avenir de l'homme ? En tout cas, que chacun se rassure : on est encore loin de faire un cantal ou un saint nectaire avec une imprimante 3D...

 


Télécentre du Pays de Murat : http://www.paysdemurat.fr/telecentre/86_se-former-au-teletravail.html



Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui