L'Union du Cantal 19 octobre 2005 à 00h00 | Par Renaud Saint-André

En haut du col, la Maison de site franchit un nouveau pas

Au Pas-de-Peyrol, le chantier de construction de la future Maison de site du Puy Mary avance à grands pas : elle devrait être opérationnelle pour la saison estivale 2006.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La nature est fragile, mais généreuse. Autour du Puy Mary, elle offre des paysages à couper le souffle. Près de 475 000 visiteurs en profitent chaque année entre mai et octobre, avec des pointes à 10 000 visiteurs par jour. Hélas, le piétinement et le stationnement un peu anarchique dégradent le site. En outre, si on "passe" au Puy Mary, on ne s´arrête pas pour autant dans les vallées environnantes : rien pour accueillir, guider ou retenir cette manne économique liée au tourisme. Tel est le double constat, dressé par le Conseil général, qui a donc lancé en 1997 une opération Grand site, validée en 1999. C´est un syndicat mixte, qui regroupe le Département, 13 communes environnantes et le Parc naturel des volcans d´Auvergne qui a été chargé d´élaborer un projet global d´aménagement. Son idée a été de créer dans chacune des vallées des "maisons de site" pour présenter le massif dans son ensemble et un bâtiment d´accueil au plus près du Puy Mary, au Pas de Peyrol. Un projet validé par la Commission supérieure des Grands sites en 2003 et qui, depuis, avance à grands pas.

Tout va changer en 2006

Personne ne regrettera le cabanon en béton -connu sous le nom de maison Roddes- qui a été rasé pour construire à la place une maison à l´architecture singulière, qui se fond dans son environnement. Enterrée pour moitié, sa façade est dotée d´un parement de pierres et d´un décor végétal. Elle devrait être ouverte pour la saison estivale 2006. Bertrand Gauvrit, chef de projet, précise qu´une vaste pièce de 128 m2 va servir exclusivement à l´accueil et à l´information du public. A cette occasion, des produits touristiques seront proposés (séjours, animations, visites guidées, etc). Cet espace abritera aussi des expositions temporaires et sera animé par des professionnels qui seront chargés de répondre aux attentes des touristes de passage. Seulement chauffée avec un poêle à bois, cette pièce de vie devrait être particulièrement conviviale.

Convivialité d´un côté, poste de secours de l´autre

Derrière cette grande salle, des sanitaires modernes et un poste de secours (chauffé au gaz) seront discrètement installés. Des panneaux photovoltaïques (solaires) fourniront l´énergie nécessaire à l´alimentation électrique de ce bâtiment dessiné par François Bruhat du cabinet d´associés Bruhat-Boucherdy-Dodel, qui a reçu l´avis favorable de commission départementale des Sites, perspectives et paysage. Les autorisations nécessaires pour démolir et reconstruire étant directement données par le ministère de l´Ecologie et du développement durable. Les maisons de site seront sans doute prêtes un peu plus tard. A Mandailles (vallée de la Jordanne), dans une bâtisse acquise par la municipalité, une salle sera réservée à la déclinaison de l´eau, premier élément naturel ; le feu sera présenté dans un local de Dienne (vallée de la Santoire) acheté par le syndicat mixte ; l´air illustrera l´espace réservé au Claux (vallée de la Rhue) ; la terre sera déclinée dans un bâtiment communal du Falgoux (vallée du Mars et de la Maronne).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui