L'Union du Cantal 10 septembre 2003 à 00h00 | Par Pascal Piganiol

Elevage - La salers a maintenant les moyens de ses ambitions

Plus de 1,3 million d´euros : c´est le montant des crédits que le Conseil général a attribués
sur trois ans à la race salers. Réunie en assemblée générale la semaine dernière, l´Upra a affecté 750 000 euros à un ambitieux programme d´amélioration génétique, et 210 000 euros
à des actions de communication tournées vers la filière et les éleveurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Ackerman
La salers dispose enfin des moyens de ses ambitions depuis que le Conseil général a décidé de consacrer une part non négligeable des crédits de sa convention pluriannuelle agricole à la race emblématique du département.
La plus grande partie de cette somme (à laquelle devraient s´ajouter des contributions de l´Etat, de la Région et de l´Europe) servira à financer un programme d´amélioration génétique destiné à améliorer la qualité des animaux mis en marché, notamment dans les filières de qualité.

750 000 euros pour la génétique

Un dispositif d´accompagnement et de suivi des éleveurs (inscrits ou non) a été défini : il prendra la forme d´un audit génétique de l´élevage par un technicien, à partir duquel des objectifs d´améliorations et d´actions seront établis avec l´éleveur et un suivi de trois ans mis en place.
Trois niveaux de contrat leur seront proposés : le premier supposera la réalisation d´un plan de sélection et/ou d´accouplement et la réalisation d´IA ; le deuxième l´utilisation en plus de taureaux qualifiés ; le troisième la mise en station de veaux, la réalisation de transplantation embryonnaire et l´adhésion au herd-book. A chaque niveau de contrat correspondra un niveau d´aides.
Il est prévu de réaliser autour de 750 audits en mobilisant les techniciens du herd-book, de Bovins-Croissance et les inséminateurs. Les premiers devraient être lancés fin septembre ou début octobre. A noter enfin qu´un poste d´ingénieur va être créé au sein de l´Upra pour gérer ce programme.

210 000 euros
en communication

Parallèlement, dans son autre domaine de compétence qu´est la promotion, l´Upra envisage de lancer une importante campagne de communication sur la race tournée non plus vers le grand public mais la filière autour de l´idée que la salers, c´est "le caviar de la viande". Elle va en particulier s´adresser aux "prescripteurs" (présidents d´associations de restaurateurs, de traiteurs, de bouchers...) pour en faire des "porte-parole" des produits de la race et toucher à travers eux leur presse professionnelle.
Enfin, la communication à destination des éleveurs va s´intensifier : outre la revue trimestrielle "Salers actualités", il a par exemple été décidé de réaliser un "classeur de l´éleveur" recensant des informations techniques, ainsi qu´un dossier du "futur éleveur salers" qui présentera les missions des instances raciales et des données technico-économiques.

Pour plus d´informations, lire l´Union agricole et rurale du 6 septembre 2003.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui