L'Union du Cantal 23 mars 2011 à 14h52 | Par R. S.-A.

Élections cantonales - La Majorité départementale confortée, vigilante pour le second tour

Dix sièges sur 14 pourvus au premier tour, dont huit reviennent à la Majorité départementale. Saint-Mamet ou Salers seront particulièrement disputés, dimanche.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Drôle de scrutin. D’abord parce que seulement un Cantalien sur deux était appelé aux urnes, comme la moitié des Français. Ensuite, parce qu’il a été boudé, avec des records d’abstention, y compris dans notre département (jusqu’à 20 % de mobilisation en moins). Drôle de scrutin enfin, parce qu’avec 55 % des voix, Alain Calmette à Aurillac n’est pas élu au premier tour, ne réunissant pas 25 % des inscrits, tandis que François Vermande à Maurs, par exemple, avec un peu moins de 53 % retrouve son siège, puisqu’il totalise 33,5 % des inscrits... Globalement, les scores enregistrés au premier tour par les candidats arrivés en tête sont plutôt bons (dans certains cas écrasants), limitant les seconds tours dans le Cantal.

Les urnes ont parlé. Dans quatre cantons, on revote dimanche 27 mars : Aurillac I, Saint-Mamet, Salers et Chaudes-Aigues.
Les urnes ont parlé. Dans quatre cantons, on revote dimanche 27 mars : Aurillac I, Saint-Mamet, Salers et Chaudes-Aigues. - © DR

Élus au premier tour

 

Dix cantons sur 14 se trouvent donc pourvus. Ainsi, sont élus ou ré-élus : à Montsalvy, le président sortant Vincent Descœur (UMP, 55,23 %) ; Bernard Delcros à Murat (divers droite, 87,92 %) ; François Lachaze à Saint-Cernin (UMP, 78,37 %) ; Jean-Pierre Delpont à Arpajon-sur-Cère (divers droite, 63,24 %) ; Daniel Chevaleyre à Champs-sur-Tarentaine (divers gauche, 60,96 %) ; Gérard Salat sur Saint-Flour sud (PS, 60,67 %) ; Henri Barthélemy sur Saint-Flour nord (UMP, 60,53 %) ; Jean Mage à Condat (divers droite, 55,68 %) ; Gérard Leymonie à Mauriac (UMP, 53,27 %) ; François Vermande à Maurs (UMP, 52,93 %). La droite ravit à ce stade un siège à la gauche, à Saint-Cernin. Restent donc quatre cantons en ballottage. Parmi eux, celui d’Aurillac 1 ne présente aucun suspense. Alain Calmette (PS), qui totalise plus du double des voix de son adversaire politique Henri Manhès (divers droite), pourra en outre compter sur un report de voix en sa faveur des 8 % de Michel Leron (PCF) et des 6,5 % de Clarisa Carrillo-Bessat (les Verts). Un éparpillement ou une abstention des électeurs de Nicole Soulenq-Moissinac (7,17 %) est probable. Le canton de Saint-Mamet pourrait lui basculer. Le divers droite sortant, Michel Lafon, a eu beau préparer son dauphin Éric Février, le calcul arithmétique donne son adversaire divers gauche, Christian Montin, favori. Certes, M. Février arrive en tête avec 44,86 % des suffrages. Mais il n’a d’autre marge de manœuvre que de mobiliser l’électorat abstentionniste en sa faveur. Aux 39,44 % des voix, accordées à M. Montin, devraient logiquement s’ajouter les 5,10 % du candidat PCF et, au moins pour partie, les 10,59 % du candidat écologiste. À Chaudes-Aigues, le candidat des Verts fort de ses 19,17 % se maintient dans une triangulaire face à Alain Gaillard (sans étiquette 32,12 %) et Madeleine Baumgartner, élue sortante, qui reste favorite (divers droite 48,71 %). Enfin, comme pronostiqué, tout n’était pas si simple à Salers où le conseiller général sortant Bruno Faure (Majorité départementale, 42,86 %) est en difficulté avec une avance de seulement 94 voix sur Jean Maltcheff (sans étiquette, 37,88 %). Les trois autres candidats de ce canton ne franchissant pas la barre des 5 %...

 

 

 

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui