L'Union du Cantal 21 mai 2013 à 11h37 | Par Renaud Saint-André

Durant trois ans, la salaisonnerie Laborie affine le plus gros jambon du monde

Un jambon de coche, issu d’un élevage corrézien et séché àParlan dans le Cantal, s’avère le plus gros jambon sec jamais produit.Une pièce exceptionnelle pesée samedi par un huissier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pas besoin d’attendre les troisans d’affinage promis pour ce jambon de coche: le record mondial est d’ores et déjà battu... et dans les grandes largeurs.Une performance que l’on doit à la salaisonnerie Laborie de Parlan (canton de Saint-Mamet): 30,6kg le jambon après 20mois de séchage; le précédent record connu fait état d’une pièce de 25,6 kg, pesée en 2002 après seulement 15mois. Autant dire que Jean-Pierre Pouget, technicien porcin de l’établissement parlanais, n’en revient toujours pas. Lucien, père de l’actuel chef d’entreprise Laurent Laborie et figure emblématique de la maison, avoue que tout au long de sa carrière, il n’avait jamais croisé d’aussi belle coche! L’animal, élevé à Pompadour en Corrèze chez M.Guilloux et abattu à LaRoquebrou, a livré un poids carcasse de 358kg et chaque jambon frais pesait à lui seul quelque 48kg!

Laurent Laborie entouré de la grande famille de la salaisonnerie parlanaise.
Laurent Laborie entouré de la grande famille de la salaisonnerie parlanaise. - © T.M.

Jusqu’à “l’Ambassade d’Auvergne”

Samedi 11mai, la salaisonnerie a convié de nombreuses personnalités locales à l’événement certifié par l’huissier Anne Méral, de Maurs.Laurent Laborie a posé devant sa pièce de 29,680 kg, face à l’objectif du photographe Pierre Soissons, sous l’œil du président des bouchers du Cantal, Claude Meinier, du président des charcutiers-traiteurs, Michel Fabrègues, de celui des salaisonniers Yves Joffrois, du président de la Chambre des métiers, Christian Vabret, du maire de Parlan, Michel Teyssedou et... de Jo Petrucci, le patron de l’Ambassade d’Auvergne, une table réputée de Paris où le jambon finira en tranches. Mais pas avant le 21juin 2014, date à laquelle cette pièce exceptionnelle sera pour la première fois entamée. “Une date qui n’est pas choisie au hasard, cela coïncide avec l’arrivée de l’été, la fête de la musique et... nous fêterons aussi les dix ans de ma fille, Claire”, s’enthousiasme Laurent Laborie qui pense déjà à créer un nouvel événementiel. Peut-être chez ce client parisien fidèle, livré chaque semaine depuis...50 ans. D’ici là, l’exceptionnel jambon aura voyagé, notamment au Salon de l’agriculture 2014où il est attendu. Les seuls absents seront les représentants du Guinessbook des records...Car si les démarches ont bien été entreprises pour figurer dans cette bible des records, ses responsables craignent “au nom du bien-être animal” une escalade à l’engraissement... Malgré tout, la maison Laborie défie quiconque d’apporter un jambon plus gros que le sien -à séchage égal- ou d’apporter la preuve qu’une telle pièce ait déjà existé.“La tâche risque de s’avérer difficile”, sourit le chef d’entreprise, sûr de lui. Naturellement, il existe un autre jambon quasi-équivalent: celui de la même coche! Ce second jambon est d’ores et déjà réservé à la boucherie Boquet d’Annecy, dont le patron n’est autre que le président des bouchers de Haute-Savoie.

 

 

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui