L'Union du Cantal 30 juin 2006 à 00h00 | Par Renaud Saint-André

Du théâtre-forum pour débattre sur le métier d’agriculteur

Un groupe d’agriculteurs des cantons de Mauriac, Pleaux et Salers vient de constituer une association. Elle propose un genre théâtral qui permet d’ouvrir des débats.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A tout moment, l’animateur (à droite) peut stopper la scène jouée et faire monter sur scène les spectateurs qui le souhaitent.
A tout moment, l’animateur (à droite) peut stopper la scène jouée et faire monter sur scène les spectateurs qui le souhaitent. - © L'Union du Cantal
Ils veulent communiquer sur leur métier. Les agriculteurs du Groupement de vulgarisation agricole (GVA) des cantons de Mauriac, Pleaux et Salers cherchent des idées originales qui permettent de sensibiliser le grand public à leurs soucis quotidiens. C’est ainsi qu’en pleine crise de la vache folle, ce territoire a été le premier à proposer des visites d’exploitations organisées. “Au fil des ans, les préoccupations sur la traçabilité et la qualité ont fait place à des aspirations plus touristiques. On sortait de notre objectif premier. Alors on a cherché autre chose”, explique Laurent Fritz, président du GVA. La nouvelle idée, c’est le théâtre. Pas de Shakespeare ni de Molière, mais du théâtre-forum. Un genre particulier qui permet d’ouvrir une première réflexion sur un ou plusieurs thèmes déterminés. D’abord au moment d’écrire le spectacle.

“Les Tr’Acteurs”
Cette réflexion est partagée dans un deuxième temps avec le public (voir le principe du théâtre-forum ci-dessous) qui peut intervenir autant qu’il le souhaite. “L’idée a tout de suite fait tilt !”, se souvient Annick Bouscarat, animatrice du GVA. Onze agricultrices et agriculteurs ont constitué une association baptisée les Tr’Acteurs. Depuis octobre dernier, ils se sont initiés aux techniques théâtrales au centre Hors-saison à Sainte-Eulalie. Agnès Coiffard leur a proposé de monter un projet de formation sur le thème “communiquer autrement sur le métier d’agriculteur”. Philippe Couderc, comédien et formateur, leur a inculqué les techniques d’improvisation (sans se départir du caractère de son personnage), propre au genre du théâtre-forum.

Un groupe motivé
Très vite, le groupe s’est pris au jeu, répétant tous les quinze jours d’abord. Toujours plus motivés, il s’est attaché à choisir des sujets volontairement tabous : l’agrandissement, les rapports de voisinage entre agriculteurs et néo-ruraux, l’intégration des hors cadre familiaux candidats à une installation diversifiante... Le 25 juillet prochain, ils retournent au centre Hors-saison, mais cette fois-ci pour une représentation publique ouverte à tous. Ils seront le 29 août à la salle communale de Jaleyrac et devraient également jouer à Pleaux et dans le secteur de la vallée du Mars dans le courant de cet automne. À voir, à écouter, à participer et… à méditer.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,