L'Union du Cantal 15 septembre 2010 à 14h27 | Par C. Fournier

Du rififi sur fond d’élections

À l’approche des élections, Hugues Arnaud et Christian Vabret s’opposent.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Hugues Arnaud, boulanger pâtissier à Saint-Flour, a déclenché les hostilités contre Christian Vabret, également boulanger, mais surtout, président de la chambre des métiers et de l'artisanat du Cantal. Christian Vabret, meilleur ouvrier de France, est un homme en vue : sur son site Internet, il est photographié aux côtés de David Douillet, de Jacques et Bernadette Chirac, et de bien d'autres... Le 7 septembre, lors d'une conférence de presse au "Manoir des saveurs", son magasin de la zone de Montplain, Hugues Arnaud a pourtant décidé de briser le charme. Le ton est à la "faï tot petar", emprunté à l'Auvergnat cola. Hugues Arnaud est furieux. Pour lui, au nom du "système Vabret", lui et d'autres de ses amis seraient "exclus" de la Chambre, faite en sorte, pour "servir le président". Et, dans ce contexte, les élections ont mis le feu aux poudres...

Christian Vabret et son principal opposant, Hugues Arnaud.
Christian Vabret et son principal opposant, Hugues Arnaud. - © DR

Pas au courant...

Et Hugues Arnaud vitupère : il n'aurait pris connaissance de la date de remise des listes que le 3 septembre, alors que le dépôt est impératif pour le 10... "Nous n'avons quasiment plus le temps de réunir les 35 membres nécessaires", tempête-t-il, évoquant une manœuvre pour aboutir à une liste unique et faire réélire dans un fauteuil l'actuel président. Et, en plus... il y aurait des "affaires". Entre autres, celle de la Société d'approvisionnement de la boulangerie pâtisserie (SABP), "mise en liquidation judiciaire et avec, l'argent des boulangers s'est envolé. Mais nous n'allons pas en rester là, prévient-il, et nous allons saisir la justice". Hugues Arnaud n'a pas réussi à monter sa liste, mais il a promis qu'il allait mener campagne car, si Christian Vabret est élu, "c'est une catastrophe pour l'artisanat cantalien". L'ennui, c'est que, "la catastrophe", pour Christian Vabret, contacté par téléphone, c'est Hugues Arnaud : "Nous sommes en pleine légende, en plein délire. Il est dangereux. Tous les cinq ans, et ce n'est pas un scoop, c'est les élections, et, comme les décrets n'étaient pas prêts, il y a eu un an de délai supplémentaire, mais tout le monde était au courant et lui aussi"... "Tout est faux dans ce que dit Hugues Arnaud, ne serait-ce que ce qu'il prétend sur la SABP. À l'entendre, j'ai piqué dans la caisse, c'est dégueulasse. C'est mon père qui l'a montée il y a 35 ans... Arnaud et ses proches l'ont boycottée et elle a fait faillite. Moi aussi, j'ai perdu de l'argent. S'il n'a pas pu monter de liste, c'est qu'il est tout seul... Nous, notre liste, l'Union professionnelle de l'artisanat, est faite, selon la loi, et elle est équilibrée". Hugues Arnaud, de son côté, promet du combat : "Nous ferons des conférences de presse pour dénoncer l'état de la Chambre, et nous ferons campagne, même sans liste, mais je suis dégoûté..." Christian Vabret, de son côté, promet un bilan de son mandat à la Chambre et, annonce-t-il, "il est pas mal". Quant aux élections, elles se déroulent le 13 octobre, par correspondance.

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui