L'Union du Cantal 24 mars 2010 à 14h49 | Par R.Saint-André

Du chemin parcouru avant de crier “Victoires”

Les projets du Cantal en matière d’immersion en milieu ordinaire ont été récompensés. Le département représentera l’Auvergne lors de la finale nationale à Paris.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Des "Victoires". Pas celles de la musique ni des paillettes. Celles de l'accessibilité des personnes handicapées mentales. Une idée de l'Unapei qui lançait à ce sujet une démarche d'information et de communication, dans le cadre de son cinquantenaire. Cette initiative a été déclinée localement, par la mise en lumière de projets aboutis, qu'ils concernent les services, l'administration, la vie professionnelle ou les commerces. "L'accessibilité dans la cité, dans la vie quotidienne", résume le président de l'Adapei du Cantal, Alain Costes. Dans le département, des partenariats ont été liés avec des centres sociaux et de loisirs, les magasins Leclerc, des administrations et collectivités locales, des communautés de quartier, des clubs sportifs, des groupes de théâtre, etc.

Le Cantal à la finale nationale

Trois réalisations ont été retenues pour représenter à la finale régionale, le 9 mars à l'espace multimédia de Clermont-Ferrand, sur les 14 dossiers déposés par le Cantal. Les autres départements auvergnats avaient également procédé à une sélection. Dix candidats étaient en lice pour cette "Victoire régionale de l'accessibilité". Le Cantal l'a remporté. Il représentera l'Auvergne lors de la finale nationale le 12 juin à Paris. Le dossier baptisé "À l'unisson" associe la maison d'accueil spécialisé la Feuilleraie de Crandelles au centre de loisirs de la vallée de l'Authre. Des activités artistiques et des animations sont en effet partagées par les deux structures et facilite l'intégration de l'établissement au sein du village de Crandelles. Mais la première victoire, aux yeux du président de l'Adapei, c'est d'avoir pu réunir, sans invitation, plus de 250 personnes lors de la finale départementale, dans l'atrium du Conseil général. Une victoire "palpable", puisque proposant une rencontre sur un thème qui pouvait faire craindre le découragement ou le repli et que s'y sont rendues des personnes qui ne sont pas forcément des proches d'handicapés mentaux ou issus des milieux associatifs.

 

La maison d’accueil spécialisé de Crandelles a décroché un prix régional avec son dossier “À l’unisson”.
La maison d’accueil spécialisé de Crandelles a décroché un prix régional avec son dossier “À l’unisson”. - © RSA

Une dynamique inscrite dans la durée
Le message qu'Alain Costes a réussi à faire passer : "La personne handicapée doit être vue et reconnue comme un citoyen ordinaire, avec ses droits et ses devoirs ; à sa place, rien qu'à sa place, mais tout à sa place ; on ne demande pas forcément plus que les autres, mais au moins autant, en fonction du degré de handicap". L'opération fut une telle réussite que les amis et parents ont ressenti une meilleure acceptation : "On ne nous regarde pas pareil". Les barrières de l'ignorance ou de la peur s'estompent. Naturellement, il reviendra à l'Adapei de poursuivre des actions dans cette voie. Il en sera probablement question lors de son assemblée générale le 2 juillet. Car Alain Costes tient à souligner que "les Victoires ne sont pas une action spot". Il promet que l'association continuera à mettre en avant bien d'autres projets.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui