L'Union du Cantal 01 juillet 2009 à 16h37 | Par R. SAINT-ANDRÉ

Dix mois au CFPPA avant de s’installer en agriculture

le CFPPA d’Aurillac a formé 15 stagiaires, candidats au BPREA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les 15 candidats du BPREA, tous motivés pour décrocher leur diplôme.
Les 15 candidats du BPREA, tous motivés pour décrocher leur diplôme. - © R. S.-A.

La profession agricole se féminise. Témoin la dernière promotion du Centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA), où la parité était quasiment respectée : sept femmes sur 15 stagiaires âgés de 19 à 35 ans. Ils viennent d’horizons divers et ne sont pas forcément issus du monde agricole. Mais tous espèrent décrocher un BPREA en vue d’une installation en polyculture/élevage ou transformation fermière (en l’occurrence, transformation fromagère exclusivement pour ce groupe). Selon Céline Arsac, directrice de l’établissement, 60 % des effectifs ont un projet très abouti qui devrait se matérialiser très rapidement ; 20 % ont un projet qui mérite d’être un peu plus mûri ; 20 % n’ont pas encore de projet personnel et pourrait se tourner vers le salariat agricole, avant l’installation.

Motivés et réfléchis
Comme Colette Lapié, formatrice, la directrice du CFPPA souligne la motivation du groupe qui s’est particulièrement investi au cours des dix mois de la formation, dont cinq semaines en entreprise et une semaine en pays de Beaufort. D’ores et déjà, le centre de formation adulte lance sa campagne de recrutement pour la rentrée de septembre : bac-pro CGEA et BPREA. Pour tout renseignement, contacter le CFPPA d’Aurillac au 04 71 46 26 75.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,