L'Union du Cantal 24 octobre 2007 à 00h00 | Par Christian Fournier

Deux ministres inaugurent la nouvelle gendarmerie

Brice Hortefeux et Alain Marleix ont inauguré vendredi 19 octobre la nouvelle caserne de gendarmerie de Saint-Flour.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
C’est en hélicoptère Puma qu’Alain Marleix s’est posé sur le stade René-Jarlier, face à la nouvelle caserne qui accueille cinq unités et leurs 55 militaires. “La sécurité est la première des libertés publiques”, aura répété Alain Marleix, à l’occasion de cette inauguration, une assertion empruntée au président de la République et qui s’applique à la fonction de cette gendarmerie. Alain Marleix a également salué une municipalité sanfloraine qui, “consciente de l’enjeu que représente la sécurité publique pour son territoire, a su profiter du nouveau cadre juridique posé par la loi d’orientation et de programmation de sécurité intérieure, dans laquelle Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, avait introduit la possibilité de recourir à une nouvelle forme de partenariat public-privé”.
Les deux ministres ont coupé le ruban inaugurant les nouvelles installations de la gendarmerie.
Les deux ministres ont coupé le ruban inaugurant les nouvelles installations de la gendarmerie. - © C. F.

Une réalisation attendue

Celui-ci s’est traduit par un bail emphytéotique. La commune a fourni le terrain et, après mise à disposition des locaux par l’emphytéote, verse à ce dernier durant 30 ans, un loyer qui est couvert par celui que lui paye la gendarmerie. Ce montage a permis à la collectivité qui sera au bout de ces 30 ans propriétaire des locaux, de ne pas assurer la maîtrise d’ouvrage ni le financement direct et donc, de ne pas emprunter et de réduire ainsi les délais de réalisation. A l’heure des discours, et en présence de nombreuses personnalités, le colonel Jannotta, commandant le groupement de gendarmerie du Cantal, notait “la satisfaction générale ressentie par les militaires et leurs familles”, désormais bénéficiaires de cette réalisation à laquelle “ont participé 23 entreprises dont 13 du Cantal”.  

Une délinquance en baisse

Le maire de Saint-Flour, Pierre Jarlier, a ensuite évoqué la complémentarité entre “la sécurité et un judiciaire dont je souhaite le maintien”, faisant ainsi référence aux menaces qui pèsent sur les tribunaux d’instance et de grande instance. Brice Hortefeux enfin, se félicitait d’“une délinquance en baisse, un taux d’élucidation des affaires très élevé : environ à 42 %, ce qui place le Cantal au rang des départements pilotes”, et soulignait “un nombre d’actes constatés en zone gendarmerie de 40 % sur Saint-Flour, d’où le caractère indispensable de ce nouvel équipement permettant aux militaires de travailler dans des conditions les plus agréables possibles”. Une pensée du ministre pour les épouses des gendarmes lui aura valu leur reconnaissance, avant son départ, tandis qu’Alain Marleix était ensuite attendu à Saint-Bonnet-de-Salers, par Michel Barnier, ministre de l’Agriculture et de la Pêche. 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui