L'Union du Cantal 15 juillet 2009 à 15h11 | Par Sophie Giraud

Des retraites agricoles encore relativement faibles

En partenariat avec la MSA d’Auvergne, FRSEA et Anciens exploitants ont enquêté sur la situation sociale des ressortissants du régime agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La pension de 90 % des anciens exploitants auvergnats s’élève à 730 euros brut par mois pour une carrière complète.
La pension de 90 % des anciens exploitants auvergnats s’élève à 730 euros brut par mois pour une carrière complète. - © dr

Le travail engagé entre la MSA d’Auvergne et la FRSEA se voulait d’abord axé sur les retraites. “Disposer d’une situation précise et chiffrée sur ce que perçoivent réellement les retraités non salariés agricoles, constituait une étape indispensable pour conforter notre travail de lobbying”, explique Jean-Claude Chalencon, président de la section régionale des Anciens exploitants. D’une stricte analyse de la situation des retraités, l’enquête s’est élargie, pour offrir au final une photographie sociale précise de l’ensemble des ressortissants du régime agricole. Les résultats de cet observatoire ont été dévoilés il y a peu en présence du président de la MSA d’Auvergne, Jean-Pierre Vigier, accompagné par les quatre présidents des comités départementaux, des représentants des sections départementales des Anciens, de Jean-Bernard Bayard, secrétaire général adjoint de la FNSEA et Claude Berger, président de la SNAE (Section nationale des Anciens exploitants).

En dessous du seuil de pauvreté
Sur le volet “général”, on apprend que 24 821 agriculteurs auvergnats cotisent à la MSA, à hauteur en moyenne de 4 148 euros. Dans le cadre des mesures Agridif (agriculteurs en difficulté), 393 chefs d’exploitation bénéficient du RMI et 747 de la CMU (y compris des bénéficiaires du RMI). En Auvergne, 603 personnes ont le statut d’aides familiales, un chiffre encore relativement important par rapport aux autres régions. Du côté des salariés, 23 968 dépendent du régime agricole. La MSA d’Auvergne compte 126 000 assurés maladies ; parmi eux, les retraités sont majoritaires (78 315). L’âge moyen de départ à la retraite des non salariés agricoles (NSA) en Auvergne est de 60,58 ans. Le montant moyen de la retraite des NSA pour une carrière complète est de 675,87 euros. Cette moyenne régionale cache de profondes disparités, puisque selon les données de la MSA, 10 % des retraites les plus basses se situent à 482,64 euros et 10 % des plus élevées atteignent 878,06 euros.

Interpeller les “nationaux”
“Dans notre région, nos exploitations basées essentiellement sur l’élevage, qu’elles soient au régime du forfait ou du réel, dégagent un revenu faible. En conséquence, plus de 90 % de nos agriculteurs perçoivent à leur départ en retraite en 2008 avec une carrière complète une pension de seulement 730,56 euros brut par mois. C’est inadmissible !”, s’insurge Jean-Claude Chalencon. Avec l’ensemble des présidents des sections départementales, il défend l’urgence de retraites agricoles décentes, équivalentes à au moins 85 % du Smic. “Nous demandons à la SNAE et à la FNSEA de mener un vrai combat syndical pour atteindre cet objectif, qui reste modeste et réalisable”, poursuit le président de la Section régionale des Anciens.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,