L'Union du Cantal 28 mars 2007 à 00h00 | Par Peyre Arse Presse

Des prêts à taux zéro pour créer son entreprise ou en reprendre une

Depuis 1985, Cantal initiative délivre des “prêts d’honneur” à des projets de création d’entreprise. Le 500e a été octroyé à un restaurant de Mauriac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour son lancement, à Mauriac, le restaurant “Au petit miracle” a bénéficié d’une avance de 8 000 euros à taux zéro.
Pour son lancement, à Mauriac, le restaurant “Au petit miracle” a bénéficié d’une avance de 8 000 euros à taux zéro. - © L'Union du Cantal
Plate-forme d’aide à la création d’entreprise, Cantal initiative a pour objectif d’aider les personnes à se créer leur propre emploi, notamment les chômeurs. Pour cela, elle octroie des prêts à taux zéro, dont la valeur maximum s’élève à 8 000 euros. Créée en 1985, l’association a décerné plus de 500 prêts d’honneurs. Le 500e a été délivré aux nouveaux gérants d’“Au petit miracle”, un restaurant installé place Georges-Pompidou à Mauriac. Les membres de Cantal initiative s’y sont retrouvés mercredi, avec leurs principaux financeurs, notamment la Caisse d’épargne, le Crédit agricole et le Conseil général.
40 prêts par an
“On aide les candidats à mieux approfondir leurs projets“, explique Jean-Louis Fel, président de l’association. Les candidats doivent réaliser un dossier qu’ils présentent à Cantal initiative. Pour recevoir un prêt, ils doivent répondre à un certain nombre de critères. En premier lieu, le projet doit concerner le Cantal. Il peut s’agir d’une création ou d’une reprise d’entreprise, dans tous les secteurs d’activité, excepté agricole. Depuis sa création, Cantal initiative a délivré des prêts d’un montant moyen de 5 000 e chacun. Les candidats peuvent rembourser au minimum 130 euros par mois, sur une durée maximale de 5 ans. Ce montant varie en fonction de  la taille de l’entreprise et de son activité. En attribuant une moyenne de 40 prêts par an, Cantal initiative permettrait la création d’environ 70 emplois. “Une création d’entreprise correspond en moyenne à 1,8 emploi créé”, calcule le président, avant d’expliquer que, pour l’association, le coût d’un emploi créé ressort à 2 800 euros.
Bientôt un site internet
“Beaucoup de chefs d’entreprise vont partir en retraite dans le Cantal“, remarque le président. Le but de l’association est d’aider des personnes à les reprendre. Pour cela, elle souhaite pouvoir offrir des prêts d’honneur de 15 000 e. Le problème étant de trouver les financeurs. Pour bénéficier d’un prêt aussi important, créer ou conserver au minimum trois emplois par le biais de cette reprise sera un nouveau critère d’éligibilité. Actuellement, l’association souhaite entreprendre de nouveaux projets comme, par exemple, la mise en place d’un site Internet avec réseau. Son but sera d’offrir la possibilité aux adhérents de communiquer entre eux et donc de s’entraider, a expliqué Elisabeth Albiol, animatrice à Cantal initiative. Elle estime également que serait un moyen pour les nouvelles entreprises de se faire connaître, et de trouver de nouveaux clients.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui