L'Anjou Agricole 14 août 2018 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Des petits pots très locaux

Caramélie, c’est l’histoire d’une gourmandise angevine qui reflète la volonté des petits producteurs de créer un ancrage territorial fort, tant sur l’approvisionnement que la commercialisation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les caramels Caramélie se déclinent sur toute une gamme de parfums. Le caramel au curry est un clin d’œil à l’expérience en restauration de la productrice en Angleterre, où elle a travaillé avec des minorités indiennes. Le caramel au Cointreau est, lui, un trait d’union avec les spécialités angevines.
Les caramels Caramélie se déclinent sur toute une gamme de parfums. Le caramel au curry est un clin d’œil à l’expérience en restauration de la productrice en Angleterre, où elle a travaillé avec des minorités indiennes. Le caramel au Cointreau est, lui, un trait d’union avec les spécialités angevines. - © AA

« Caramélie, c’est une aventure un peu incroyable, où je me suis laissée porter par les opportunités ». C’est ainsi qu’Amélie Harel, installée à Villemoisan, résume en quelques mots l’histoire de ses petits caramels. Elle reprend, avec son mari, Frédéric Harel, une crêperie en 2007. « Et tout a commencé là. Je fabriquais le caramel pour la garniture des crêpes, et certains clients ont commencé à me demander des pots. De là à en faire quelques un supplémentaires pour proposer sur   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Anjou Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui