L'Union du Cantal 19 novembre 2008 à 17h07 | Par R. Saint-André

Des opérations de maintenance, mais toujours pas de contournements

Les services de l’État, dont la Direction régionale de l’Équipement et la Direction interrégionale des routes, ont fait le point sur 10 millions d’euros de travaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’État continue d’investir sur la RN122. C’est le message qu’a tenu à faire passer le préfet, lors d’une récente conférence de presse. Et en effet, les sommes débloquées pour maintenir un certain niveau de confort et réaliser les travaux les plus urgents est tout à fait considérable : près de 10 millions d’euros entre avril 2008 et juillet 2009 seront injectés. Néanmoins, ce que l’usager et les collectivités attendent avec le plus d’impatience, c’est un nouveau tracé pour dévier les bourgs dangereux à l’image de Vic-sur-Cère, Polminhac ou les très accidentogènes virages de Sansac-de-Marmiesse. Et là... il faudra encore être patient.

Marc Tassone, directeur de la Dir Massif central, aux côtés du préfet du Cantal et du directeur de la DDE.
Marc Tassone, directeur de la Dir Massif central, aux côtés du préfet du Cantal et du directeur de la DDE. - © R. S.-A.

Doucement, mais sûrement
“L’approbation de l’Avant projet sommaire d’itinéraire (Apsi) et l’établissement d’un Plan de développement et de modernisation d'itinéraire (PDMI) sont suspendus au Grenelle de l’environnement”, justifie le préfet, Paul Mourier. Il précise toutefois que ces études, pilotées par le préfet de Région, doivent reprendre courant 2009. De même, les carrefours entre Saint-Mamet et Maurs sur lesquels les maires avaient convié le préfet pour le sensibiliser à des réaménagements (dont la création d’une bretelle d’accès dans le sens Parlan-Aurillac) bénéficieront bien des études promises. Quant à savoir quand sera donné le premier coup de pioche... Personne n’ose s’avancer. Ce qui est sûr, c’est que les récentes intempéries ont engendré des glissements de terrain qui n’ont pas laissé le choix : ces chantiers urgents sont en cours. Et s’ils sont freinés à hauteur de Joursac, c’est en raison de la loi sur l’eau et de la protection des poissons qui impose la réalisation de travaux de drainage à des périodes données. La Direction interdépartementale des routes (Dir) du Massif central a déjà procédé à des opérations comme la réfection de la couche de roulement sur les secteurs de Giou-de-Mamou, Thiézac et Quézac. La Dir a également réalisé des aménagements de sécurité (accotements) entre Vic-sur-Cère et Thiézac, ainsi qu’entre Le Lioran et Massiac.

En cours et programmés
Actuellement, un chantier est en cours pour la création d’un “tourne à gauche” afin de desservir un centre commercial à Saint-Étienne-de-Maurs et la chaussée est renforcée entre Cayrols et Le Rouget. Un créneau de dépassement est prévu sur un kilomètre à hauteur de la Chapelle d’Alagnon. Parallèlement, la direction régional de l’Équipement construit deux giratoires (et aménagements paysagers) au Lioran et Vic-sur-Cère. Elle poursuit aussi ses efforts de renforcement de détection des poids-lourds hors-gabarit pour le passage du tunnel du Lioran et de mise en sécurité des équipements existants. Le préfet Mourier n’oublie pas que le tunnel du Lioran est “un formidable équipement pour le Cantal, doté d’un haut niveau de sécurité, et qui aura fait sauter un verrou”. Un ouvrage de 93 millions d’euros rappelle-t-il. Situé sur la route dont l’État est propriétaire, son financement avait fait l’objet de participations d’autres collectivités, comme la Région et le Département.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui