L'Union du Cantal 30 janvier 2013 à 09h24 | Par Renaud SAINT-ANDRÉ

Des chantiers en cours et à venir pour rendre nos routes plus sûres

En attendant les premiers coups de pioche du chantier de la RD920 vers Argentat, de nombreux travaux routiers sont en cours, dont le spectaculaire chantier autour de Roannes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une seule route nationale traverse le département. La RN 122 est à la charge de l’État (dont les aménagements nécessitent tout de même la contribution de collectivités locales). Et hormis les voies communales, le vaste réseau de 4 000 km de routes qui sillonne le Cantal est de la compétence du Conseil général. Ce dernier investit naturellement dans l’entretien de la voirie, mais engage aussi de lourds travaux visant à améliorer la sécurité et le confort des usagers. Philippe Fabrègue, directeur des routes départementales, révèle les grands chantiers de 2013. “L’accès sur Roannes Saint-Mary est un des plus gros”, estime-t-il en évoquant une portion comprise entre Cabrières et la Course du mouton qui fait suite à différentes tranches entamées ces deux dernières années. Les travaux de terrassement sont quasiment terminés, ceux de la chaussée dépendront des conditions climatiques. En outre, le pont de Cabrières, ouvrage d’art classé, constitue à lui seul une opération emblématique qui fait appel à de la main d’œuvre locale pointue.

Au sud et au nord

Également en cours dans le cadre d’un programme pluriannuel, le désenclavement de Leynhac vers Maurs, dans la continuité de la RD 19 qui a déjà été refaite, explique Philippe Fabrègue. Une troisième tranche se poursuivra en 2015 en direction de Calvinet, profitant d’un tracé neuf. Plus au nord, l’axe Allanche-Condat se voit peu à peu métamorphosé avec notamment la portion Allanche-Marcenat, un ouvrage d’art réalisé au Pont de la Mauve et la section entre Romaniargues et le carrefour de la RD 21 qui constitueront un gros chantier qui s’étalera en 2013 et 2014. Dans le secteur de Riom-ès-Montagnes, l’amélioration de la voirie en direction de Mauriac sur la RD 678 progresse petit bout par petit bout : Valette-Trizac, col de la Bessière entre Trizac et Moussage, Moussage-Le Vigean entre Neyrecombes et l’entrée de Pons... À l’ouest, les usagers de la RD 120, qui conduit à la Corrèze via Argentat, devront être un peu plus patients. “Nous entrons dans la finalisation du partenariat public-privé (PPP) pour le seul axe départemental de désenclavement vers l’extérieur qui n’ait pas encore été modernisé”, explique le responsable des routes.

Jean-Pierre Delpont, premier vice-président du Conseil général, et Philippe Fabrègue, directeur des routes départementales.
Jean-Pierre Delpont, premier vice-président du Conseil général, et Philippe Fabrègue, directeur des routes départementales. - © RSA

Le gros chantier de la RD 120

Quatre groupements (entreprises accompagnées de leurs partenaires financiers et juridiques) sont entrés dans un dialogue compétitif et se positionnent pour démarrer des travaux en 2014, dans le cadre d’un (PPP), qui permet de réaliser en trois ans ce que la collectivité aurait sans doute mis une quinzaine d’années à concrétiser seule. Le coût des travaux - à la charge des entreprises - devrait en effet être compris entre 20 et 25 millions d’euros. Le montant des loyers-redevances (à la livraison des travaux) se négocie actuellement. Avec 20 minutes de gagnées, Bordeaux ne sera plus qu’à 3 h 10 d’Aurillac...

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,