L'Union du Cantal 09 mai 2012 à 18h13 | Par C. Fournier

Delphine Balsa en poste à Saint-Flour

Par décret du 6 avril 2012 le Président de la République a nommé Delphine Balsa, sous-préfet de Saint-Flour. La cérémonie d’installation s’est déroulée le 2 mai.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un dépôt de gerbe qui marque l’arrivée de Delphine Balsa dans le corps préfectoral.
Un dépôt de gerbe qui marque l’arrivée de Delphine Balsa dans le corps préfectoral. - © C. FOURNIER
Succédant à Guillaume Robillard, Delphine Balsa a officiellement pris ses fonctions de sous-préfet mercredi. Quarante-neuf ans, mariée, deux enfants, la nouvelle représentante de l’État pour l’arrondissement de Saint-Flour est issue du ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement où elle exerçait depuis 2011 les fonctions d’adjointe au chef du bureau des opérateurs de transport ferroviaire. Son domaine de compétences : l’exercice de la tutelle de la SNCF. Delphine Balsa a débuté sa carrière en tant qu’institutrice en 1992, un métier qu’elle exercera durant huit ans avant d’intégrer le ministère de la Défense. Chargée d’études au bureau du contentieux de 2002 à 2004, adjointe au chef de bureau de la réglementation générale, puis chef de la cellule contrats et marchés publics, de 2005 à 2007, elle devient chef de bureau de ce même service. Un poste qu’elle occupera jusqu’en 2010 dans le domaine de l’expertise juridique.

Un premier poste de sous-préfet

 

Titulaire notamment d’une maîtrise de droit privé, diplômée de l’Institut régional d’administration de Lille, elle a suivi plusieurs formations : un cycle supérieur en management des ressources humaines et un cycle supérieur de perfectionnement des administrateurs à l’École nationale d’administration (Ena). Elle est en outre l’auteur de plusieurs publications ayant trait au droit. À l’occasion de cette prise de fonctions qui représente son premier poste dans la préfectorale, Delphine Balsa, depuis quelques jours déjà en terre cantalienne, n’a pas perdu de temps pour faire le tour de l’arrondissement en voiture, avec son époux : “Nous avons sillonné d’est en ouest et du nord au sud cet arrondissement magnifique que je tenais à découvrir plus en détail. Je suis extrêmement heureuse de cette affectation qui représente une belle offre du ministère de l’Intérieur. Après dix ans d’administration centrale, le terrain me manquait et je suis sûre que je vais me plaire ici”, déclarait-elle à l’occasion de cette prise de fonction. La sous-préfète devrait en effet se plaire dans le département : déjà, elle est adepte de ski, de randonnée et de voile qu’elle a découverte quand elle avait une quinzaine d’années sur le plan d’eau de Garabit… Un arrondissement qui est donc aussi à la dimension de ses aspirations sportives.

 

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,