L'Union du Cantal 24 avril 2015 à 08h00 | Par J-M.Authié

Déclaration de revenus : il va falloir faire vite !

La campagne 2015 (sur les revenus 2014) vient de débuter. Quelques nouveautés pour le contribuable qui devra s’acquitter avant le 19 mai minuit (papier) ou le 26 mai minuit (internet).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Moins de 23% des Cantaliens effectuent leur déclaration en ligne.
Moins de 23% des Cantaliens effectuent leur déclaration en ligne. - © J-M.Authié

Les contribuables cantaliens sont en train de recevoir leur déclaration de revenus. La campagne vient de commencer. Et Alain Defays, directeur départemental des finances publiques, espère que les résidents du pays vert s’acquittent un peu plus de l’impôt via le site internet impots.gouv.fr. “Nous souhaitons vraiment mettre l’accent là-dessus. Nous souhaitons que les contribuables profitent de cet outil. Car sur le site, c’est très facile, on a un peu plus de temps et les modalités d’accès sont simples.”


Plus simple, plus souple et plus rapide


En effet, il suffit, “si c’est la première fois, de se laisser guider. Il faut simplement se munir de son dernier avis d’imposition car le numéro fiscal et le numéro de télédéclarant sont inscrits dessus. Ensuite, il suffit de suivre les instructions”. Celles et ceux qui ont l’habitude de télédéclarer ont déjà pu remarquer les efforts pour simplifier l’utilisation de l’outil ces dernières années. Pour les primo-déclarants, ils verront une déclaration préremplie avec toutes les informations notées dessus “et la possibilité de pouvoir les modifier à volonté. Il y a beaucoup plus de services sur le site”, insiste le directeur. “On connaît son impôt dès la fin de la saisie. Il y a plus de souplesse, une meilleure modulation et adaptabilité sur les modalités de remboursements. De plus, il y a une mise à disposition de l’avis d’imposition plus rapide, de 15 jours à trois semaines par rapport à la déclaration papier. C’est important pour celles et ceux qui ont recours à des prestations sociales.” L’intérêt porte également sur la restitution de l’impôt. “Si restitution il doit y avoir, et à condition d’avoir donné son RIB, l’argent sera sur le compte dès le 22 juillet. C’est véritablement un outil pratique car il est disponible 24 heures sur 24, que l’on peut compléter ou corriger, que l’on y trouve absolument tous les avis (nouveauté 2015 : les résidences secondaires).” Cependant, il faudra respecter les dates limites de déclarations. Pour internet, le Cantalien fait partie des premiers et devra donc s’acquitter de sa déclaration avant le 26 mai minuit. Attention, car pour les déclarations papier, il faudra le faire avant le 19 mai minuit. Les Cantaliens sont en effet des adeptes de la déclaration papier. L’an dernier, sur les 87 800 foyers fiscaux du département, ils  n’étaient  que 19 700 à faire leur(s) déclaration(s) en ligne (soit près de 23 % alors que la moyenne nationale est de 36 %). Quant aux chiffres 2014, il faut savoir que l’impôt sur les revenus a rapporté plus de 76 millions d'euros, que seulement  41 % des foyers fiscaux cantaliens sont imposables et que 56 % de ceux qui le payent le font par voie dématérialisés (prélèvement, mensualités...).


Nouveautés


Chaque campagne déclarative a son lot de modifications. L’année 2015 n’échappera pas à la règle et plutôt en faveur  ducontribuable.L’an dernier, 15 100 personnes se sont présentées aux différents guichets de l’administration fiscale pour obtenir des compléments d’informations (également 8 100 coups de téléphone). Ils sont attendus au moins aussi nombreux pour cette année. À ce titre, l’administration fait savoir que pour Aurillac, rafraîchissement oblige, le service des impôts déménage au 74, rue de Firminy pour cette campagne. Quant aux nouveautés fiscales, voici les principales :


- suppression de la première tranche du barème (5,5 % l’an dernier) : le seuil d’entrée dans la tranche d’imposition est désormais fixé à 9 690  euros (pour une part). Jusqu’à 26 764 euros le taux d’imposition sera de 14 % ; pour la fraction supérieure à 26 754 euros et inférieure ou égale à 71 754 euros, le taux sera de 30 % ; de 71 754 à 151 956 euros,  41 % ; pour plus de 151 956 euros,  45 %


- réductions des niches fiscales avec : suppressions de certains avantages fiscaux et exonérations à l’impôt (sur le revenu du salaire différé de l’héritier ou du conjoint de l’héritier de l’exploitant agricole, sur le revenu de l’aide à la réinsertion familiale et sociale des anciens migrants, sur le revenu des intérêts du livret d’épargne entreprise ouvert après le 1er  janvier 2014...)


- réductions d’impôts : prorogation de la réduction d’impôt pour l’acquisition de terrains forestiers et les cotisations versées pour la souscription d’un contrat d’assurance couvrant le risque tempête ; aménagement de la réduction d’impôts poursouscription au capital des PME “avantage Madelin” ; aménagement de la réduction d’impôt sur le revenu en faveur de l’investissement locatif intermédiaire (dispositif Pinel)


- simplification du crédit d’impôt en faveur de la transition énergétique : le taux à 30 % est désormais valable pour toutes les dépenses éligibles et ce, dès la première dépense engagée. Attention, de nouvelles dépenses sont prises en compte.


Enfin, il faut savoir que des aménagements ont été effectués concernant : le régime d’imposition des profits sur instruments financiers à terme ; certains revenus fonciers ; les plus-values sur valeurs mobilières.Pour avoir une idée concrète de cette baisse des impôts, l’administration fiscale donne quelques exemples :


- un célibataire sans enfant, salarié, déclarant un impôt sur le revenu de 16 800 euros payait 516 euros en   2014.  Il   paiera  259  euros en 2015


- un célibataire avec un enfant, salarié, déclarant 21 000 euros payait 423 euros en 2014. Ce sera 87 euros en2015 ;- un couple avec deux enfants, salariés,  déclarant  39  300  euros payait 733 euros en 2014. Il sera non imposable en 2015, et bénéficiera en plus d’une prime à l’emploi de 190 euros...


Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui