L'Union du Cantal 19 mai 2010 à 15h10 | Par P. Olivieri

Cuisines et comptoirs ouverts aux stagiaires polonais

Six cafés-restaurants aurillacois ont accueilli des jeunes Polonais.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

À ceux qui en douteraient encore, le secteur de l'hôtellerie-restauration recrute. C'est le message qu'ont fait passer le 20 avril les patrons de cafés-restaurants aurillacois qui ont accueilli trois semaines six jeunes Polonais dans le cadre du programme Leonardo. "Si vous voulez revenir en France, il n'y a pas de problème, on vous trouvera du travail", lançait ainsi Thierry Perbet (Le Lézard), par ailleurs président de l'Umih Cantal, qui rappelait que quelque 70 postes qualifiés sont à pourvoir dans le département. Lors de la remise de leur certificat de stage, un de ses confrères allait même jusqu'à proposer à sa stagiaire de la salarier pour l'été. Des perspectives intéressantes pour ces jeunes Polonais qui ont souligné la qualité de l'accueil de leurs tuteurs et l'expérience enrichissante de cette immersion en cuisine et au service.

Comme l’a souligné une des responsables d’établissement, cette expérience “nous a aussi amenés à méditer sur notre niveau d’anglais”.
Comme l’a souligné une des responsables d’établissement, cette expérience “nous a aussi amenés à méditer sur notre niveau d’anglais”. - © P.O.

Mobilité "entrante et sortante"

Ces derniers ont pu bénéficier de l'action de la Région Auvergne en faveur de la "mobilité entrante", un dispositif complémentaire du projet européen Leonardo Audace (Auvergne développer et acquérir des compétences avec l'Europe) mis en œuvre depuis l'an dernier par le Conseil régional. Un projet qui permet à de jeunes demandeurs d'emploi auvergnats non titulaires d'un niveau bac + 2 de développer, via des stages à l'étranger, leurs compétences professionnelles. En 2009, ce sont ainsi 31 Auvergnats (dont cinq Cantaliens) qui se sont expatriés deux mois durant en, Angleterre, Espagne, Hongrie, Pologne, Italie ou encore en République tchèque, dans des secteurs d'activité variés (action sociale, artisanat, industrie...). Cette année, onze stages sont en projet. L'organisation logistique, tout comme le suivi pédagogique des stagiaires, étant assurés par l'Aformac Massif central.

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui