L'Union du Cantal 30 octobre 2007 à 00h00 | Par Renaud Saint-André

Couleurcantal.tv, chaîne de proximité, se lance sur le Net

Une nouvelle chaîne de télévision locale vient de voir le jour. Couleurcantal.tv, accessible sur Internet, se veut le relais médiatique des associations et initiatives locales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ca marche ! Une nouvelle chaîne de télévision vient d’être lancée et est parfaitement opérationnelle. Inutile de chercher sur son poste de télévision, ni même de régler une parabole : Couleurcantal est seulement visible sur Internet à l’adresse suivante : www.couleurcantal.tv. Cette télévision de proximité nécessite donc d’être équipé d’un ordinateur et de bénéficier de l’ADSL (Internet à haut-débit). Un principe de diffusion singulier, qui a le mérite de permettre de lancer rapidement le projet, contrairement à la télévision numérique terrestre (TNT), par câble, par voie hertzienne, très contraignante en terme de législation, difficile à mettre en place en raison du relief tourmenté du département et... qui coûte bien plus cher.
La petite équipe de Couleurcantal : Paul Dufour, chef de projet, Anne Percet, reporter d’images, et Hongbo Lu, webmaster.
La petite équipe de Couleurcantal : Paul Dufour, chef de projet, Anne Percet, reporter d’images, et Hongbo Lu, webmaster. - © R. S.-A.

La télé à la carte

C’est ce qu’a expliqué Paul Dufour, chef de projet, lors du lancement officiel de Couleurcantal, lundi. Diffuser le programme sur Internet présente un autre avantage - et pas des moindres - celui de pouvoir être vu de n’importe quel point de la planète. Déjà, 900 visites émanent de 35 pays différents ! L’autre principal atout est de choisir son programme “à la carte”, en accès libre et gratuit, en réalisant sa propre sélection sur près de 40 sujets proposés (voir ci-dessous). “Ce que nous avons souhaité, c’est mettre en lumière ceux qui sont trop souvent exclus des médias traditionnels”, explique Paul Dufour. Il précise que ce sont notamment la vie associative cantalienne et les initiatives originales qui retiendront l’attention des programmateurs. Et c’est en accord avec cette ligne éditoriale que diverses institutions ont souhaité s’associer à ce vecteur de communication original. Les principaux sont le Conseil général (20 000 euros), la communauté d’agglomération du bassin d’Aurillac (12 000 euros), la Chambre de commerce et d’industrie (7 500 euros) et la fondation Esprit Cantal du Crédit agricole (15 000 euros) pour l’achat d’un véhicule de reportage.  

Indépendante

Des conventions de coproduction sont d’ores et déjà signées avec ces partenaires. Mais l’outil tient néanmoins à s’affirmer “indépendant dans ses choix éditoriaux”. Chacun fait confiance au professionnalisme de la petite équipe, comme l’a notamment confirmé Bernard Bouniol, président de la CCI. Jacques Mézard, président de la Caba, relevant pour sa part la qualité du produit... qu’il est urgent de découvrir. 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui