L'Union du Cantal 06 mai 2003 à 00h00 | Par Pascal Piganiol

Coopérative laitière de la vallée du Goul - L´atelier de Raulhac redémarre avec Centre-Lait

Fermé depuis 3 semaines après la décision de 3A-LFO de se retirer de l´exploitation du site, l´atelier de fabrication de cantal au lait cru de Raulhac a rouvert la semaine dernière grâce à un nouveau partenariat avec Centre-Lait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Créée voici près de 50 ans, la coopérative laitière de la vallée du Goul adhère au groupe Centre-Lait depuis les années 1980. Après la fusion au sein de 3A, ce sont Les Fromageries occitanes, filiale fromagère de l´Alliance Agro-Alimentaire, qui ont pris en charge le fonctionnement de son atelier de transformation : 3A se chargeait de l´approvisionner en lait, rémunérait la coopérative pour le travail effectué et récupérait enfin les fromages dont LFO assurait l´affinage et la commercialisation. Depuis quelques années, 3A avait spécialisé ce petit atelier dans la fabrication de cantal au lait cru.Pour finalement décider de se désengager : "LFO a proposé à la coopérative de quitter Centre-Lait et de lui louer son atelier. Les administrateurs n´en ont pas voulu", résume Jean-Pierre Chateau, président de Centre-Lait.Reprise dans les mêmes conditionsJean-Louis Combelle, nouveau président de la coopérative de la vallée du Goul et son conseil d´administration se sont alors tournés vers Centre-Lait, grâce à qui l´atelier fonctionne à nouveau depuis mardi dernier dans le cadre d´un partenariat similaire à celui contracté à l´origine avec LFO.Sur le site, la coopérative (qui reste donc propriétaire de l´outil) emploie comme auparavant deux personnes (Dominique Longuet et Stéphane Teissèdre, récemment embauché après le départ de son prédécesseur récupéré par LFO à Saint-Mamet). L´atelier continuera à fabriquer de l´ordre de 250 tonnes de cantal au lait cru par an, et travaillera 8 000 litres de lait par jour issus d´une collecte sélective,?précise?Jacques Espinasse, directeur général de Centre-Lait.Pour l´affinage et la commercialisation, Jean-Pierre Chateau annonce qu´un partenariat sera trouvé avec l´Ulag (Union laitière Auvergne-Gévaudan) et l´UCFC (Union des coopératives fromagères du Cantal, dont Centre-Lait fait partie).Valoriser un "produit de niche""On va travailler à identifier de manière spécifique le cantal au lait cru de Raulhac", assure-t-il, défendant l´idée d´un "produit de niche" capable de valoriser le prix du lait. Et promet qu´on trouvera le produit dans des points de vente du département.Un dénouement heureux pour Jean-Louis Combelle, qui souligne à quel point les producteurs sont attachés à un outil mis aux normes ces dernières années.Parallèlement, le président Chateau a confirmé que Centre-Lait attendait pour l´été les conclusions d´une étude de faisabilité concernant la création d´un atelier de fabrication fromagère à Trizac, après la décision de LFO de fermer l´atelier du bleu de Trizac.Pour plus d´informations, consultez L´Union agricole et rurale du 26 avril 2003.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui