L'Union du Cantal 09 janvier 2015 à 08h00 | Par R.Saint-André

Charlie Hebdo : des appels unanimes à la solidarité nationale

Réactions multiples des élus et partis cantaliens et auvergnats.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Rassemblement spontané, mercredi en fin de journée, place des Droits de l’Homme à Aurillac
Rassemblement spontané, mercredi en fin de journée, place des Droits de l’Homme à Aurillac - © R.Saint-André

Dès les heures qui ont suivi le massacre perpétré chez nos confrères de Charlie Hebdo, les hommages et appels à l’unité et la solidarité nationales se sont multipliés dans la classe poltique.


Jacques Mézard

Le groupe RDSE au Sénat présidé par Jacques Mézard a estimé que la liberté de la presse et derrière elle la République étaient visées seront “toujours plus fortes que le terrorisme”. “Il n’est pas possible de transiger avec la liberté d’expression et la liberté de la presse, deux principes fondateurs de la République à laquelle le groupe RDSE dans son ensemble est attaché”, estiment les sénateurs radicaux pour qui “c’est en se rassemblant autour des valeurs républicaines de liberté, d’égalité, d’humanisme et de laïcité que les Français apporteront la meilleure des réponses au terrorisme”.


Pierre Jarlier

“La haine, la terreur et l’obscurantisme ne l’emporteront pas sur nos valeurs humanistes et républicaines garantes de notre liberté de pensée, la forte mobilisation actuelle le montre déjà”, déclare pour sa part le sénateur-maire de Saint-Flour, qui a appelé ses concitoyens à se joindre au rassemblement organisé jeudi soir place de la Liberté à Saint-Flour.


Vincent Descœur

“Une blessure pour notre République atteinte dans une de ses valeurs fondamentales, la liberté d’expression. Une agression qui n’appelle qu’une réponse : l’unité nationale pour condamner cet acte odieux et refuser le diktat des extrêmes”, a écrit Vincent Descœur sur sa page Facebook.


Alain Calmette

“En s’attaquant à un organe de presse, qui plus est de presse satirique, les terroristes ont cherché à s’attaquer à un symbole de notre liberté de la presse et de notre liberté de conscience (…). Face à l’atrocité, il faut refuser toute forme d’amalgame. Après cette tragédie, la France doit se rassembler autour de ses valeurs fondatrices”, affirme le député cantalien.


Pierre Mathonier

“Cette barbarie, au mépris de toutes les valeurs humanistes, et au nom d’un islam déformé et dévoyé, vise à détruire notre société et les valeurs qu’elle représente (…)”, dénonce le maire d’Aurillac sur les réseaux sociaux tout en mettant en garde : “Aucune thèse extrémiste ne peut être légitimée par des actes terroristes. Une récupération nationaliste d’un quelconque parti politique serait une insulte. La mémoire des victimes en serait doublement offensée. La France doit restée la Nation libre et laïque qu’elle est.”


René Souchon

“S’en prendre de façon aussi monstrueuse à un droit fondamental de notre démocratie, celui de la liberté d’expression, ne saurait être toléré. La plus grande unité nationale est nécessaire pour faire barrage au terrorisme”, affirme le président de Région, exprimant une pensée particulière pour le Clermontois Michel Renaud, président-fondateur des “Carnets de voyages”, qui se trouvait au côté de Gérard Gaillard, secrétaire général de l’association dans les locaux de Charlie Hebdo.


Parti communiste

“L’heure est aujourd’hui à rassembler autour des valeurs républicaines le maximum de forces, de citoyennes et de citoyens (…), en refusant les amalgames et les stigmatisations, à rejeter fermement les appels à la haine et aux racismes”, écrit le PCF 15.


FNSEA

“La FNSEA est aux côtés de tous ceux qui luttent pour les libertés, déclare la FNSEA. La République doit être défendue par le rassemblement et l’unité sans arrière-pensée, sans état d’âme et sans ambiguïté, car elle est notre bien commun, notre vivre ensemble.” Le syndicat s’insurge contre des groupes de fanatiques et des extrémistes qui “veulent le pouvoir pour les uns, la soumission pour les autres et l’imposition de leurs propres règles à tous”.


Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui