L'Union du Cantal 14 novembre 2007 à 00h00 | Par Jean-Marc Authié

Cérémonies du 11 novembre 1918, première sortie de Paul Mourier

À l’occasion du 11 novembre, Paul Mourier, nouveau préfet du Cantal, a fait lecture du message d’Alain Marleix, secrétaire d’état chargé des Anciens combattants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Paul Mourier, au centre, nouveau préfet du Cantal, a rendu hommage aux “poilus” lors des cérémonies du 11 novembre.
Paul Mourier, au centre, nouveau préfet du Cantal, a rendu hommage aux “poilus” lors des cérémonies du 11 novembre. - © J.-M. A.
Dimanche, partout en France, a été célébré le 89e anniversaire de l’armistice de la guerre de 14-18. Dans le Cantal, et plus particulièrement à Aurillac, un grand hommage a été rendu à toutes celles et ceux qui sont tombés pour la France lors de la Grande Guerre. C’était l’occasion également pour Paul Mourier, nouveau préfet du Cantal, d'effectuer  sa première sortie officielle. Toutes les autorités militaires étaient sur leur 31, toutes les autorités civiles affichaient un visage fermé. Dimanche dernier, sur les 12 coups de midi, Paul Mourier arrivait devant le monument aux morts d’Aurillac. Accueilli par le lieutenant-colonel Daniel Bonifay, délégué militaire départemental, il passait alors en revue les troupes, avant de rejoindre le cortège des officiels : Vincent Descœur, député et président du Conseil général, Pierre Jarlier, sénateur-maire de Saint-Flour, Louis Canac, président de l’Union départementale des associations de combattants, et Alain Calmette, maire d’Aurillac.

Des textes d'anciens combattants 

Une cérémonie marquée par la lecture de textes de combattants par des élèves de CM1 de l’école de Tivoli. Ensuite, Jean Combelle, président de l’association des anciens combattants de moins de 20 ans du Cantal, a ravivé la flamme, avant que Louis Canac ne lise le message de l’Udac sur ces années de guerre. “En particulier 1917, année terrible, marquée en avril-mai par les offensives du chemin des Dames, à Ypres et dans la Somme, qui constituèrent de dramatiques échecs... Le conflit durera plus d’un an. Son bilan ne pourra jamais rendre compte du poids des souffrances qu’il a engendrées... Toutes armées confondues, des millions de combattants furent tués”.

Paul Mourier prend la parole 

C’est au tour de Paul Mourier de prendre la parole et de lire le message d’Alain Marleix, secrétaire d’état à la Défense chargé des anciens combattants. “Le 11 novembre 1918, la France et l’Allemagne mettaient fin à une guerre dont l’appellation “Grande Guerre” traduit bien la force de l’empreinte qu’elle a laissée dans la mémoire  collective  des Français ”. Une guerre “grande par son ampleur... grande par la violence des combats... grande par toutes les souffrances endurées... grande par son immense cohorte de blessés, de mutilés, de “gueules cassées”, de gazés, de prisonniers revenus malades, de veuves et d’orphelins à jamais meurtris... Rendons hommage aux morts pour la France. à l’heure où ne vivent plus que quelques témoins de ce cataclysme, assurons-leur notre indéfectible reconnaissance”.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,