L'Union du Cantal 02 novembre 2011 à 10h07 | Par J.-M. Authié

Cayrols : la barre des 300 habitants bientôt franchie avec le Hameau du Bruel

Le président du Conseil général a répondu favorablement à l’invitation d’André Rongier, maire. Il était samedi sur la commune qui a vu sa population croître de 21 % depuis 2006.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
André Rongier est un homme heureux. Un maire heureux plutôt. Dans un contexte où l’accueil de nouvelles populations devient une priorité pour tous, la commune de Cayrols était fière d’inaugurer son nouveau Hameau du Bruel, d’autant que le lotissement permettra d’atteindre la barre des 300 habitants d’ici la fin de l’année. “Nous venions de réaliser le lotissement La Devèze, six lots, que les demandes étaient encore très fortes sur la commune. Nous avons alors lancé l’idée du Hameau du Bruel sur une réserve foncière de la commune de un hectare”, précisait le maire, samedi dernier. C’est Brice Hortefeux, alors ministre en charge des Collectivités territoriales, qui était venu donner le premier coup de pioche en 2006.
197 habitants en 1994, 300 fin 2011, Cayrols va retrouver quasiment le même nombre d’administrés qu’en 1968 (296). André Rongier est un maire plutôt heureux et il l’a fait savoir à Vincent Descœur, président du Conseil général.
197 habitants en 1994, 300 fin 2011, Cayrols va retrouver quasiment le même nombre d’administrés qu’en 1968 (296). André Rongier est un maire plutôt heureux et il l’a fait savoir à Vincent Descœur, président du Conseil général. - © J.-M.A.

Encore trois lots à vendre

 

Le Hameau du Bruel représente donc onze lots supplémentaires “dont trois restent encore à vendre, allant de 550 à 1 060 m2, pour un prix de vente de 18 euros le mètre carré toutes taxes comprises, ajoutait le maire. Nous avons voulu un lotissement arboré, végétalisé”. Parce que la municipalité œuvre “pour le bien-être de ses administrés” et “lutte contre l’exode rural”, Cayrols a donc investi 219 450 euros hors taxes dans ce projet. “Ce hameau, c’est onze familles de plus qui vont animer le village et le faire vivre”, se réjouissait André Rongier. L’ensemble des élus présents a salué l’initiative locale. “S’il y a plus d’habitants, c’est aussi grâce au dynamisme de son conseil municipal”, lâchait Michel Lafon, président de la communauté de communes. “Si les gens sont venus habiter Cayrols, c’est qu’ils y ont trouvé toutes les conditions qui contribuent à leur épanouissement. Le canton a des atouts et a besoin de poursuivre son attractivité”, appuyait Éric Février, conseiller général. “Voici cinq ans, nous avions trouvé l’emplacement judicieux, renchérissait Vincent Descœur, président du Conseil général. Nous attendons des communes qu’elles portent une offre foncière pour attirer les nouvelles populations. Je suis heureux d’inaugurer ce hameau et le Conseil général restera un partenaire des communes qui veulent renforcer l’attractivité du territoire”.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,