L'Union du Cantal 27 janvier 2010 à 16h45 | Par C. Fournier

Ça chauffe au centre thermal

Vincent Descœur a fait le point de l'activité du nouveau centre thermal de Chaudes-Aigues. Il se double d'un contentieux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

“Je porte un jugement positif sur cette année de fonctionnement qui a confirmé l'intérêt des curistes par rapport à l'établissement. Le différé d'ouverture a cependant impacté ces résultats. Je donne un satisfecit à la société exploitante qui avait l'objectif affiché de veiller à ce que ce centre occupe une place prépondérante dans un environnement plus large. L'activité thermo-ludique a pu se dérouler pendant les travaux et je salue aujourd'hui le bien-fondé de cette décision avec des chiffres encourageants. Je note aussi avec plaisir une fermeture réduite au minimum de novembre au début des vacances de Noël”, déclarait le président de la Saem thermale, Vincent Descœur, qui a profité du premier conseil d'administration de l'année à Chaudes-Aigues, vendredi 22 janvier, pour faire le point de l'exploitation 2009 du centre thermal. Voici pour les bons points, mais le président a aussi distribué les mauvais, avec un contentieux engagé depuis juin dernier.

Si la satisfaction est de voir les résultats du centre thermal et thermo-ludique, d'autres questions interpellent le président Descœur, entouré de Marc Pepi et de Madeleine Baumgartner.
Si la satisfaction est de voir les résultats du centre thermal et thermo-ludique, d'autres questions interpellent le président Descœur, entouré de Marc Pepi et de Madeleine Baumgartner. - © C.F.

La montée en puissance est prévue
Pour Marc Pepi, gérant du groupe Eurospa, gestionnaire, “le mois de mai où le centre thermal n'a pas été ouvert a cependant fait perdre 63 curistes, sans compter l'augmentation que l'on aurait pu connaître autrement, ce qui traduit une légère diminution par rapport à 2008. Cependant, pour ce qui est de la remise en forme, nous avons comptabilisé plus de 2 200 clients en plus en 2009 par rapport à 2008 ; 15 000 entrées pour le thermo- ludique entre juin et décembre 2009. Le chiffre d'affaires prévu pour 2009 était de 1,2 million d'euros. Celui réalisé est de 1,1 million d'euros au 31 décembre. C'est dire que, si nous avions pu travailler en mai, nous aurions dépassé nos prévisions”. Pour 2010, le centre sera ouvert du premier jour des vacances de Noël, jusqu'au 5 novembre : “Notre volonté est de jouer la carte du développement local, l'association avec le développement économique de la région, qui se traduisent par cette ouverture très large”. Les cures débuteront elles début avril et dureront jusqu'au 7 novembre : “Nous souhaitions commencer les cures plus tôt, mais la question d'un médecin qui pourrait commencer début mars et non début avril n'est pas résolue”. Le chiffre d'affaires prévu pour 2010 est de 1,6 million d'euros, “ce qui implique une volonté d'être très agressifs sur le plan commercial et de la communication”. Ainsi, cette année, 1 450 curistes sont prévus de même que 34 000 entrées et quelque 2 000 séjours environ : “À l'avenir, notre souhait est d'atteindre, en matière de remise en forme, les 3 000 clients ainsi que 40 000 entrées dans le domaine du thermo- ludique dans les deux ans et les 2 000 curistes dans les cinq ans”. Pour Madeleine Baumgartner, maire de Chaudes-Aigues, “il s'agit là d'un résultat très positif en termes de fréquentation vu les conditions, avec une ouverture quasiment toute l'année”.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,