L'Union du Cantal 03 août 2005 à 00h00 | Par Renaud Saint-André

Bienvenue à la ferme recrée des marchés 100 % fermiers

Les adhérents de Bienvenue à la ferme vont pouvoir profiter d´une nouvelle façon de vendre leurs produits fermiers : les "Marchés de Bienvenue".


Abonnez-vous Réagir Imprimer
A l´heure où les marchés de pays battent leur plein sur l´ensemble du territoire, se met parallèlement en place une nouvelle organisation, répondant à un cahier des charges élaboré par l´association Bienvenue à la ferme. Elle se distingue par un fonctionnement assez différent : pas d´animation musicale ni de repas pris sur place, mais exclusivement des producteurs fermiers. En effet, si les marchés de pays sont devenus au fil des ans des rendez-vous incontournables pour animer un village, ils ont assez sensiblement évolué. Ils permettent notamment à des agriculteurs, des artisans, des commerçants et des associations de travailler ensemble autour d´un projet. On peut y faire la fête au son de l´accordéon, mais il devient assez difficile d´y remplir son cabas : le plus souvent, l´essentiel des produits proposés sont à consommer sur place.

Une nouvelle philosophie

C´est donc avec une philosophie très différente que l´association cantalienne des producteurs fermiers, avec le soutien de la Chambre d´agriculture, met en place les "Marchés de Bienvenue à la ferme" qui démarrent cette année pour se développer l´an prochain. Une frange de la clientèle, notamment urbaine ou touristique, recherchant le contact, le dialogue avec des producteurs et surtout de quoi remplir son garde-manger ou ramener des produits de terroir. "Parce que nous sommes fiers de notre façon de travailler, dans le respect de normes sanitaires toujours plus exigeantes, nous voulons parler de notre métier", confirme Muriel Bromet, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal. Alors, son idée est de réserver des espaces de vente qui soient exclusivement occupés par des agriculteurs.

Un cahier des charges spécifique

Elle invite en outre le consommateur à se rendre directement sur les exploitations et dans les laboratoires de transformation. C´est la raison pour laquelle elle entend multiplier les marchés à la ferme, davantage que sur l´espace public. Mais qu´il soit dans une cour de ferme ou sur une place de village, le marché de Bienvenue devra répondre à un cahier des charges spécifique, qui vient d´être rédigé. La communication sera assurée par l´association qui promet banderoles et tracts, arborant la célèbre petite fleur de l´association, "de plus en plus reconnue, gage de qualité, facilement identifiable", remarque Muriel Bromet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui