L'Union du Cantal 28 février 2018 à 09h00 | Par C. Fournier

Aînés ruraux : une baisse des adhérents, pas du dynamisme

Comme au national, la Fédération départementale du Cantal doit faire face à une baisse d’adhérents, mais elle ne baisse pas les bras.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Réunis en assemblée générale à Saint-Flour le 21 février, la Fédération Génération mouvement-les Aînés ruraux du Cantal a dressé le bilan de l’année 2017 marquée par une perte d’adhérents : 136 de moins en 2017(1), malgré l’adhésion de nouveaux clubs, une situation conforme à la tendance nationale : “Ce ne peut être une consolation”, a analysé la présidente, Nicole Thers, qui, face à l’adversité, a rappelé l’action des clubs vecteurs “d’animations, de création de lien social entre générations, de lutte contre l’isolement, de mieux vivre ensemble”… Des clubs où “les adhérents se rencontrent, échangent, partagent des moments de loisirs”. Ces clubs, qui ont pour moteur le bénévolat “sans lequel rien ne pourrait se faire”, sont engagés dans nombre d’actions caritatives : Téléthon, aide aux malades et aux aidants, Banque alimentaire…

Plus de 280 personnes ont suivi les débats à Saint-Flour.
Plus de 280 personnes ont suivi les débats à Saint-Flour. - © C. F.

Opération Madagascar

Des clubs enfin qui mènent aussi à l’étranger d’importantes actions avec leurs moyens. Si les petits ruisseaux font les grandes rivières, il en va de même des petits gâteaux… En témoigne l’opération Madagascar. Le principe - des ventes de boîtes de gâteaux assorties d’une réversion de deux euros par boîte à l’Association solidarité Madagascar - a été détaillé par la référente en la matière, Claudie Bonnet : “80 % de la population malgache est paysanne, 75 % n’ont ni eau ni électricité… Ce pays, l’un des plus pauvres du monde, a besoin d’aide.” Aussi, depuis 1996, l’opération Madagascar a été lancée, un mouvement auquel la Fédération des Aînés du Cantal a adhéré en 2014 pour promouvoir l’éducation, la santé et l’agriculture. De 2008 à 2014, ce sont ainsi cinq classes qui ont été créées dans lesquelles 220 écoliers sont scolarisés. Une école d’infirmières, construite en 2014, accueille depuis près de 200 élèves qui délivrent par ailleurs leurs soins dans un dispensaire lui aussi financé par ces mêmes fonds. Et les gâteaux dans tout ça ? Depuis 2007, ce sont 27 000 boîtes qui ont été vendues au profit de ces actions, avec une Fédération du Cantal qui ne compte pas pour du beurre puisque les 142 clubs qui la constituent et leurs 9 500 adhérents ont à eux seuls réuni 4 000 € en 2017. “Ils ont besoin de tout”, a conclu Claudie Bonnet, qui a demandé aux Aînés de récupérer les chaussures de sport usagées de leurs petits-enfants et plutôt que de les jeter, les offrir. Une œuvre de solidarité qui ne se ferait pas sans l’action collective de ces “Aînés”.

 

(1) En cinq ans, la baisse a été de 40 000 adhérents en France.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui