L'Union du Cantal 28 septembre 2005 à 00h00 | Par Pascal Piganiol

Aider les entreprises agroalimentaires à commercialiser leurs produits

Le Comité d´expansion économique a mis en place une Mission agroalimentaire dotée de moyens nettement plus importants que ceux de l´ancien fonds de promotion.


Abonnez-vous Réagir Imprimer
"Cette fois, nous avons un outil à la mesure de l´ambition des entreprises et du poids de l´agroalimentaire dans le Cantal", se réjouit Bernard Bouniol, président de l´association interconsulaire du Cantal et président également du comité de pilotage de la nouvelle "Mission agroalimentaire Cantal" (la MAAC). Créée en juin au sein de Cantal-Expansion, cette Mission a été officiellement lancée dans le cadre du salon professionnel "RegAl" qui se tenait à Aurillac les 21 et 22 septembre et dont l´objectif rejoint pour partie celui de ce nouvel outil : mettre en relation producteurs et distributeurs, et faire en sorte que les produits du Cantal accèdent plus facilement aux marchés. Cette Mission se substitue à l´ancien fonds commun de promotion agroalimentaire piloté jusque-là par l´Interconsulaire. Mais reste financée par les mêmes partenaires : Conseil général, Interconsulaire, et Crédit agricole Centre-France. Tout en disposant de moyens financiers cinq fois plus importants : 500 000 euros par an contre 115 000 euros environ pour le fonds de promotion.

Cinq fois plus de moyens

Trois missions ont été confiées à la MAAC : favoriser d´abord le développement commercial des entreprises en mettant au point des opérations de commercialisation groupées auprès de la distribution. Elle pourra aussi aider les entrepreneurs à élaborer un plan de développement commercial et à trouver des financements pour les mettre en oeuvre. Ou bien encore les aider à participer collectivement à des salons. Deuxième objectif : favoriser la mise en réseau des entreprises, notamment au sein des organisations professionnelles. Et créer "une véritable dynamique de filière". La MAAC organisera régulièrement des rencontres entre les entrepreneurs et les acheteurs locaux, nationaux ou internationaux. Et s´attachera à trouver des solutions aux problèmes rencontrés, en particulier celui du transport et de la logistique. Enfin, la Mission mènera des opérations de promotion et de communication de l´agroalimentaire cantalien (elle reconduira notamment la participation du Cantal au Salon international de l´agriculture de Paris en 2006).

Gagner des parts de marchés

"Une première action a été menée dès cet été, avec succès, en direction essentiellement de la clientèle touristique", a témoigné Marcel Charrade, affineur à Neussargues. Elle a consisté à "mettre en scène" des espaces réservés aux produits locaux dans cinq enseignes de la grande distribution d´Aurillac. Début octobre, les produits de sept entreprises seront présents avec la MAAC dans le plus grand Super U de France, près d´Angers. "En l´occurrence, c´est le fromager Xavier Morin qui nous a servi de clé d´entrée et nous avons monté avec lui une opération qui associe sept autres entreprises", explique Xavier Montil. Une opération similaire est prévue en novembre avec plusieurs entreprises ou producteurs fermiers du département chez un important grossiste en charcuterie de Rungis. D´autres avec des fromagers de la place parisienne... Tous les frais d´organisation sont pris en charge par la Mission, qui prend aussi tous les risques, puisque les entreprises participent financièrement à hauteur de 25 % du chiffre d´affaires qu´elles réalisent sur ces opérations. "L´idée étant bien sûr, au-delà de ces opérations ponctuelles, de faire en sorte que les entreprises et producteurs locaux accèdent durablement à de nouveaux marchés et aux fonds de rayons des grandes surfaces", précise Bruno Avignon, directeur de Cantal-Expansion.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui