L'Union du Cantal 10 juin 2003 à 00h00 | Par Renaud Saint-André

Aide au remplacement - Le Ge-Arac honore ses responsables

Une maladie, un accident… ou plus simplement l´envie de prendre quelques jours de vacances et profiter du petit dernier. Autant de raisons qui font que chaque année des agriculteurs font appel à un service de remplacement, s´appuyant sur des responsables locaux bénévoles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Marie-Jeanne Chauvet (secteurs Aurillac, Saint-Cernin, Vic), René Cerles (Maurs) et Claude Delmas (Montsalvy) sont parmi les plus anciens responsables locaux qui gèrent le planning des agents de remplacement du groupement d´employeurs Arac. Leur fidélité et leur dévouement étaient salués lors de la dernière assemblée générale, lundi. Marie-Claire Rouchez, présidente de la structure d´aide au remplacement des agriculteurs depuis 1992, a également reçu un cadeau offert par le conseil d´administration. Des petits gestes pour remercier ces bénévoles qui, tout au long de l´année, doivent satisfaire à les employeurs en manque de main d´oeuvre ponctuelle, et proposer aux salariés un emploi du temps cohérent. Ils sont 9 responsables locaux et un responsable départemental à gérer les deux agents à contrat à durée indéterminée et les 96 agents à contrat à durée déterminée?(équivalent?à 26 emplois temps-plein) qui ont effectué 52 000 heures de remplacement en 2002. Une activité qui progresse de 11 % par rapport à l´année précédente. Ce n´est malheureusement pas en raison de congés ou d´événements familiaux que les agriculteurs font le plus appel au groupement d´employeurs départemental. Si la maladie est un motif de remplacement qui baisse un peu, l´accident est une des principales causes, en augmentation de 54 % ! Entre accident et maladies, 2 183 journées sur les 7 506 programmées en 2002.7 506 journées en 2002 Suivent les raisons relatives à un mandat professionnel ou à une formation (2 004 journées), puis le congé de maternité (1 761 journées), les vacances (621 journées) ou en raison d´un décès (403 journées chez 7 agriculteurs concernés). S´ajoute cette année un nouveau congé : celui de paternité… 440,5 jours ont été réalisés chez 40 agriculteurs qui ont profité de cette nouvelle mesure. Enfin, les salariés ont remplacé seulement 38 jours des agriculteurs retenus pour événements familiaux et 54,5 jours pour remplacer un salarié ou assurer un surplus de main d´oeuvre. Sans doute en raison du nombre d´agents disponibles sur le secteur, il est à noter que le GE-Arac enregistre la plus forte évolution d´activité dans la région de Mauriac, soit une hausse de 160 % ! C´est en revanche dans le secteur de La Roquebrou que l´activité de remplacement baisse le plus avec -66 %. Pour plus d´informations, consultez L´Union agricole et rurale du 7 juin 2003.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui