L'Union du Cantal 19 décembre 2007 à 00h00 | Par Patricia Olivieri

Agriculture et tourisme, un “panier de Noël” performant pour vendre le Cantal

Dans le cadre de son jumelage avec la Mayenne, la FDSEA et ses partenaires cantaliens ont séduit les dizaines de milliers de visiteurs du marché de Noël de Laval.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Tout a commencé comme un joli compte de Noël. Il y a quatre ans, une opération de solidarité mémorable était mise en place par les agriculteurs de la FDSEA de la Mayenne, en soutien aux éleveurs du canton de Ruynes-en-Margeride, particulièrement sinistrés par une sécheresse persistante. “Nos collègues mayennais ont relevé le pari fou à l’été 2003 d’acheminer par leurs propres moyens 26 remorques de fourrages”, se souvient Chantal Cor, secrétaire générale adjointe de la FDSEA du Cantal. De cette opération qui fera date et qui permit alors de débloquer d’autres modes de transport, cette fois publics via l’armée, sont nés des amitiés et un jumelage entre les deux fédérations. “Nous voulions donner du sens à ce jumelage et répondre à cet élan de solidarité”, explique Chantal Cor. Alors, quand la FDSEA de Mayenne se fait le messager de son Conseil général pour que le Cantal soit l’invité d’honneur de l’édition 2007 du marché de Noël, “nous avons dit “banco”, sans trop savoir ce à quoi nous nous engagions”, poursuit-elle.
La délégation cantalienne plurielle aux couleurs du Cantal, qui a su charmer les Lavallois.
La délégation cantalienne plurielle aux couleurs du Cantal, qui a su charmer les Lavallois. - © P. O.

Une vitrine unique pour les produits cantaliens

Pourtant, malgré une organisation sans faille qu’il a fallu concevoir une année durant, la FDSEA, comme ses partenaires, en particulier le CDT (Comité départemental du tourisme) et le Cif (Centre interprofessionnel des fromages), ne regrettent rien à l’heure du bilan, qu’ils ont présenté le 12 décembre. Pour assurer l’animation, les dégustations-ventes et démonstrations sur six chalets, mais aussi et surtout l’espace restauration pendant quatre jours, nocturnes comprises, une dizaine de personnes s’est ainsi relayée du 6 au 9 décembre derniers à Laval. Agriculteurs de la FDSEA et des JA, représentants du CDT, du Cif et de l’association des paniers de Montsalvy se sont ainsi faits les ambassadeurs du département, de ses produits agroalimentaires, de ses paysages et activités touristiques. 

Des agriculteurs qui font vendre

Une formule qui a séduit, comme en attestent les 300 contacts sérieux recueillis par le CDT, le chiffre d’affaires journalier enregistré sur le stand de l’AOC cantal de même que les retours des organisateurs lavallois, “enchantés” de la prestation cantalienne. Cette symbiose entre “artisans” d’un territoire, ses produits et les acteurs chargés de les promouvoir, est incontestablement un atout précieux pour un Cantal en quête de touristes mais aussi d’habitants.  

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui