L'Union du Cantal 27 novembre 2002 à 00h00 | Par Pascal Piganiol

57e congrès de la FDSEA
- Redonner du sens à l´engagement syndical

La FDSEA s´est remise à l´écoute de ses adhérents pour entamer une cure de jouvence : plusieurs propositions ont été émises lors du congrès de Saint-Flour pour faire évoluer son fonctionnement, rendre le syndicalisme plus attrayant et plus efficace, en redonnant toute sa place au réseau local et à ses responsables.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Durant près de cinq heures, quelque 300 agriculteurs ont suivi jeudi à Saint-Flour les travaux d´un 57e congrès de la FDSEA qui, au-delà des traditionnels rapports d´activité des sections et des questions d´actualité, s´est interrogé sur le rôle et la place du syndicalisme agricole, les attentes de ses adhérents et responsables locaux.

Pourquoi se syndiquer ? Comment améliorer le fonctionnement du réseau syndical ? Ce sont les deux questions que le syndicat a posé à ses adhérents au travers de questionnaires qui ont permis de prendre le pouls du terrain. Jeudi devant le congrès, sept responsables en ont tiré les conclusions au cours d´une table ronde animée par Dominique Troupenat, pour finalement dégager des propositions d´évolution du fonctionnement de la structure. "La Fédé, c´est le syndicat des paysans, un syndicat fort, uni et à l´écoute de ses adhérents, qui doit évoluer en fonction des attentes du terrain pour être solide sur ses bases", a déclaré Patrick Escure, président de la FDSEA.

Syndiqué pour être acteur

"L´activité de notre syndicat est souvent méconnue, même au sein de notre organisation", a relevé en préambule Michel Combes, secrétaire de général de la FDSEA, en citant les 441 réunions et 1 849 journées de responsables qui ont mobilisé l´année dernière des agriculteurs ayant accepté de prendre de leur temps pour défendre leur profession.

"On se syndique pour être bien défendu et représenté, mais surtout avoir droit à la parole, être acteur de notre destin et du milieu rural", a témoigné Lucie Rousset. "La FNSEA ne pourrait pas exister sans le réseau des syndicats communaux qui font remonter les propositions du terrain à partir desquelles sont conçues les grandes actions revendicatives", précisait Pascal Coste, secrétaire général adjoint de la FNSEA. "Toutes les autres catégories socio-professionnelles nous envient cette capacité à être solidaires pour porter les revendications du monde paysan et peser sur les décisions qui nous concernent", soulignait-il, en invitant les syndicats à être suffisamment ouverts pour que tout agriculteur y trouve sa place.

Evolution du fonctionnement

De son côté, Pierre Vigier s´est fait l´écho du souhait des adhérents de bénéficier d´un traitement particulier : "Autant l´action collective profite à tout le monde, autant la défense individuelle doit être exclusivement réservée aux adhérents".

En ce sens, Michel Combes a annoncé la décision du conseil d´administration de mettre en place dès cet hiver des permanences locales sur les différents arrondissements "afin de faciliter l´accès au conseil et à la défense des dossiers". Pour répondre au besoin de proximité et de présence sur le terrain exprimé par Alain Delmas, le secrétaire général a indiqué que, dorénavant, un membre du bureau de la FDSEA sera présent à chaque assemblée communale.

Pierre Cusset a quant à lui témoigné du besoin des présidents communaux d´être épaulés pour s´affirmer dans leur fonction de responsable syndical. Au printemps prochain, des documents seront réalisés dans cet objectif : ils recenseront les acquis du syndicalisme et contiendront une série d´informations pratiques, en particulier la liste des personnes ressources à contacter en cas de difficulté. Parallèlement, l´équipe administrative de la FDSEA a été renforcée avec l´arrivée d´une nouvelle animatrice, Nathalie Cahors.

De plus, un plan de formation et d´information sera mis en place pour accompagner les responsables locaux qui, au-delà de leur rôle de collecteur de cotisations, veulent s´impliquer dans le développement local ou l´organisation économique.

Michel Combes a enfin annoncé que la FDSEA allait redéfinir sa stratégie de communication et la création d´une commission syndicale qui, composée d´adhérents de base, aura mission de réfléchir au fonctionnement de la structure et de faire des propositions d´évolution au conseil d´administration.

Pour plus d´informations, consultez L´Union agricole et rurale du 9 novembre 2002

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui