L'Union du Cantal 11 mars 2003 à 00h00 | Par Pascal Piganiol

3A abandonne l´atelier de Raulhac - Centre-Lait prêt à le reprendre

Depuis 1992, l´atelier de fabrication fromagère de la coopérative agricole laitière de la vallée du Goul fonctionnait avec 3A, qui lui apportait du lait et commercialisait son fromage. Le groupe a annoncé son intention de se retirer à partir de la fin du mois de mars. Pour maintenir l´outil, Centre-Lait se dit prêt à reprendre l´activité dans les mêmes conditions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA
La coopérative agricole laitière de la vallée du Goul, dont le siège est à Raulhac, adhère à l´Union Centre-Lait, qui collecte donc son lait pour le revendre ensuite aux Fromageries occitanes (filiale de 3A). Parallèlement, la coopérative est propriétaire d´un atelier de fabrication fromagère. Elle a conclu en 1992 un contrat de travail à façon avec Les Fromageries occitanes qui, depuis cette date, fournit le lait travaillé dans l´atelier, encadre la fabrication puis assure l´affinage et la commercialisation du fromage.Aujourd´hui, 3A annonce son intention d´abandonner l´atelier avec effet au 31 mars. Centre-Lait se dit prêt à reprendre l´activité pour éviter la fermeture de l´outil.3A se désengage"Nous avions proposé à la coopérative un nouveau contrat au terme duquel LFO deviendrait locataire de l´atelier", explique Claude Auriac, directeur de la collecte et de l´approvisionnement du groupe 3A. "En précisant que, sans réponse favorable au 28 février, nous nous désengagerions à compter du 31 mars. Ce que nous allons faire puisqu´on a effectivement pas eu de réponse"."On n´a jamais dit qu´on voulait mettre 3A dehors. Par contre, nous ne pouvons pas accepter qu´on nous demande de sortir de Centre-Lait, car c´est finalement ce que souhaite 3A en nous proposant un nouveau contrat", répond Jean-Louis Combelle, nouveau président de la coopérative.Pas question de laisser tomber"Nous ne laisserons pas tomber cet atelier", affirme Jean-Pierre Chateau, président de Centre-Lait, en indiquant que son groupe est prêt à reprendre l´activité dans les mêmes conditions si 3A confirme sa décision. "C´est un petit atelier à partir duquel on peut faire un cru particulier de cantal", ajoute-t-il. L´Union Centre-Lait fournirait donc le lait, encadrerait la fabrication et assurerait la commercialisation, la coopérative restant propriétaire de l´outil.Actuellement, la coopérative laitière de la vallée du Goul regroupe 24 producteurs qui fournissent 1,4 million de litres de lait par an collecté par Centre-Lait. Elle emploie deux personnes dans son atelier, qui traite 10 000 litres de lait par jour cinq jours par semaine, et fabrique de l´ordre de 250 tonnes de cantal au lait cru par an. Jusqu´à maintenant, LFO payait à la coopérative une prestation qui couvrait les charges de fonctionnement et mettait à disposition un technicien pour encadrer la fabrication."Nous sommes déterminés à poursuivre l´activité", insiste Jean-Louis Combelle, qui espère bien pouvoir fêter dans trois ans le cinquantième anniversaire de l´atelier de Raulhac.Pour plus d´informations, consultez L´Union agricole et rurale du 8 mars 2003.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui